«

»

Aug
31

PER ULISSE, après Lussas/dopo Lussas

Su mouvement.net  “Per Ulisse riduce lo scarto e rimescola le carte della normalità imbarcandoci dallo straniamento alla familiarità” 

La revue mouvement.net sur Per Ulisse  ” Le réalisateur met en résonance plusieurs histoires avec celle d’Ulysse et tisse une polyphonie mêlant cinéma direct et scène jouée. Il construit ainsi progressivement un lieu improbable entre l’imaginaire et le réel. De même, il s’amuse avec malice à entrelacer le texte de l’Odyssée aux propos de ses personnages sous la forme de phrases inscrites sur fond noir sans indication d’auteur. Ce dispositif qui rythme le film confère aux mots d’aujourd’hui un statut d’intemporalité. Il nous égare. Pour Ulysse réduit l’écart et brouille les cartes de la « normalité » en nous embarquant de l’étrangeté à la familiarité (…)

Les points communs de ces trois documentaires ? Un temps important d’immersion en amont du tournage. Une odyssée sensible et intelligente au cœur de la singularité de ces êtres dans des lieux ancestraux ou novateurs. Une attention. Un accueil. Un geste d’hospitalité. Une juste distance filmeur/filmé. Un tact au cœur de l’aventure humaine, relationnelle.

Ce tact fait écho aux propos de Georges Didi-Huberman lors du séminaire « Le Peuple à l’écran ? ». Il rappelait, en hommage à Gilles Deleuze, que « faire une image c’est avoir du tact. Des lignes de tact par lesquelles on arriverait à faire en sorte qu’une émotion sur un seul visage devienne l’affaire de tous, l’affaire politique de tout un peuple. »

 

texte et extrait de la rencontre avec le public: http://www.mouvement.fr/analyses/reportages/a-lussas-du-temps-et-du-tact



Leave a Reply

Your email address will not be published.