Lourdes Las Vegas

Lourdes_las_vegas

Une piste d’autoscooters. Des autoscooters. Des vrais, qui tournent et se cognent. Pour de vrai. Le monde sur une piste, un monde vrai. Le monde sur une piste, un monde plus vrai que vrai. Ce monde, cette piste, c’est la scène d’un spectacle.
Le film est une retranscription cinématographique de ce monde. Du véritable fictif. Comme un karaoke. Comme un album souvenir.

64 minutes, 1999, à partir du spectacle de Alain Platel et Arne Sierens Bernadetje.

Production Qwazi qWazi filM, Heure d’été productions (Paris), Victoria (Gand), RTBF, France 3.

Lourdes_las_vegas

 

 

 

 

 

Lourdes_las_vegas

 

 

 

 

 

 

 

Premier Prix Napolidanza au festival Il Coreografo Elettronico, Naples, juin 1999.
Scènes d’ecran, Bruxelles 1999 (film d’ouverture)
Videodance Beaubourg, Paris 2000 (film d’ouverture),
Filmvideo Riccione 2000
diffusion tv: RTBF, VRT Canvas, FRANCE3

Fabienne Arvers, Numeridanse: “Considérer un spectacle comme une scène ouverte au monde qui l’a suscité : tel est l’enjeu du film de Giovanni Cioni. Centré sur Bernadetje, la création du chorégraphe belge Alain Platel, il opère un juste retournement des choses. Le choix du décor, une piste d’auto-tamponneuses, et de ses interprètes – enfants, amateurs et professionnels – affirment d’emblée une prise sur le réel.

Fragmentée, déchirée, violente ou apaisée, la narration obéit moins aux règles habituelles du spectacle vivant qu’à l’impact du vécu sur les corps et les âmes.”

Philippe Manche pour Le Soir: “Giovanni Cioni réussit avec l’adaptation du spectacle «Bernadetje» de Platel et Sierens une touchante et troublante tranche de vie. Leaving Las Vegas?

Après la réussite de leur explosif «Moeder en kind», le chorégraphe Alain Platel et l’écrivain Anne Sierens ont poursuivi leur précieuse collaboration en montant pour la compagnie Victoria, «Bernadetje», un des événements du festival d’Avignon 1997. A partir d’une Bernadette Soubirous contemporaine, Platel et Sierens avaient réussi le pari d’émouvoir en proposant d’attachantes tranches de vie d’adolescents et d’adolescentes autour d’une piste d’autoscooters.

A mi-chemin entre la comédie musicale, le spectacle de danse et le documentaire, Giovanni Cioni fait revivre le spectacle avec un regard neutre, brut et détaché – alors que paradoxalement les images et les personnages jouent la proximité avec le téléspectateur – sur une bande d’ados et ses préoccupations, ses désirs, ses frustrations.

http://archives.lesoir.be/-lourdes-las-vegas-de-giovanni-cionni-sur-la-deux-mon-m_t-19990522-Z0GTT4.html

 

http://box.dar.unibo.it/muspe/wwcat/period/pdd/2001-1/primipiani.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Leave a Reply

Your email address will not be published.